Recherche en soins palliatifs

Avec ce programme de soutien, l'ASSM, la Fondation Stanley Thomas Johnson et la Fondation Gottfried et Julia Bangerter-Rhyner souhaitent contribuer au développement de la recherche en soins palliatifs en Suisse. Pour atteindre cet objectif, les deux fondations mettent à disposition une enveloppe d’environ 1 million de francs par an de 2014 à 2017.

Des soutiens de projets ainsi que des bourses respectivement des prêts pour projets personnels sont attribués aux conditions suivantes dans le cadre de ce programme:

 

  • Soutien de projets: CHF 80 000.- au maximum, par projet et par année, pour une durée maximale de 3 ans
  • Bourses/prêts: Séjours de formation postgraduée ou continue à l'étranger pour la relève scientifique, au maximum CHF 40000.- par personne et par année, pour une durée maximale de 2 ans

 

Quels domaines de recherche sont couverts?

L'expression «Recherche en soins palliatifs» couvre un large éventail de questions de recherche; elle englobe notamment

  • le contrôle des symptômes (détresse respiratoire, symptômes neuropsychiatriques, symptômes gastrointestinaux, douleur)
  • l'accompagnement psychosocial et spirituel (qualité de vie, sens de la vie, proches)
  • des questions éthiques (populations vulnérables, décisions en fin de vie, autonomie, suicide)
  • les infrastructures (stationnaires, ambulatoires, interfaces)

 

Évaluation des projets

Les requêtes sont évaluées par une commission d'experts. Celle-ci décide quelles requêtes seront proposées au Conseil de Fondation de la Fondation Johnson respectivement de la Fondation Bangerter pour l’attribution d'un soutien.

 

Les requêtes peuvent être rédigées en allemand, français ou anglais et doivent être enregistrées en ligne.
 

La mise au concours 2017 est close. Les décisions seront communiquées d'ici fin novembre. Les projets et bourses octroyés peuvent commencer au plus tôt en décembre 2017.

 

Lien vers l'enregistrement en ligne


Lien vers la commission d'experts

 

CONTACT

Dr Myriam Tapernoux
Responsable du ressort