L'autonomie en médecine

Les problèmes de santé exigent souvent des décisions cruciales que les patients doivent prendre avec un maximum d'autonomie. Avec l'équité et le devoir d'assistance, l'«autonomie» est l'un des principes fondamentaux de l'éthique médicale.

Il arrive souvent que les patients soient dépassés lorsqu'ils sont appelés à prendre une décision autonome; le principe de l'autonomie est difficile à appliquer - par exemple dans des situations d'urgence ou chez des patients adolescents. De même, la différenciation entre les personnes capables d'autonomie et celles (temporairement) privées de cette capacité représente pour les professionnels de la santé un défi de taille, dont le mot clé est «l'évaluation de la capacité de discernement».

 

Outre sa participation au débat de société sur l'autonomie du patient, l'ASSM étudie, à l'intention des médecins, des professionnels de la santé et des autres thérapeutes, les aspects éthiques sensibles et les difficultés soulevées dans ce domaine.

 

CONTACT

lic. iur. Michelle Salathé
Responsable du ressort Éthique